Les projets

 

 

Aurélien d'après Aragon

Il s’agit d’un roman écrit par Louis Aragon en 1944 ; ce roman, dont le volume a du effrayer plus d’un, a été salué par la critique et qualifié comme l’un des plus beau roman d’amour. Toutefois il ne faut pas se fier aux apparences ; Aurélien ne correspond pas au modèle littéraire » amoureux » que l’on rencontre le plus souvent, mais davantage d’un roman psychologique narrant l’histoire d’Aurélien Leurtillois : 30 ans et de sa découverte de l’amour grâce à Bérénice Morel, une jeune femme de 24 ans environ, hélas pour cet homme, mariée !!! Aurélien, jeune homme bien sous tout rapports, séducteur invétéré, revient de la guerre ; lors d’une soirée chez son meilleur ami : Barbentane, il rencontre Bérénice, la cousine par alliance de ce dernier ; son premier sentiment face à cette femme est la répulsion : » la première fois qu’ Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide. Elle lui déplu enfin. » C’est ainsi que s’ouvre le roman ; Cependant, qui dit répulsion, dit, afin de répondre aux règles littéraires dirai-je, fascination. Aurélien succombe ainsi petit à petit et à son insu, au charme peu commun de Bérénice. Après une idylle purement platonique, puisque Bérénice se veut fidèle à son mari, non par amour mais pour honorer les liens sacrés du mariage, cette » relation » prend fin du fait du retour de la jeune femme dans sa province. Les circonstances de la vie éloignent donc les deux protagonistes sans que cesse toutefois leur amour. Chacun poursuivra sa vie. 20 ans plus tard, Aurélien, de nouveau mobilisé, rencontre Bérénice, une Bérénice en laquelle la femme nouvelle tente de naître. 
Aurélien est un livre parfaitement fascinant ; mise à part cette histoire d’amour centrale tragique, qui est dès le début vouée à l’échec, ce roman développe toute une série d’événements, d’apparence secondaires, qui en réalité mettent en place les circonstances tout d’abord, propices à l’amour, pour enfin développer celles réalisant le drame frappant les deux amants . C’est ce qui intéressa Charlotte Jarrix, qui s’est lancée le défi d’adapter et de mettre en scène cette fabuleuse histoire…

A l’heure actuelle, aucune date n’est fixée… les droits d’auteurs ne nous étant toujours pas accordés. Michel Le Royer, sociétaire de la Comédie Française a lu mon travail; voici ce qu’il m’en a dit : "Tu es incontestablement douée. Tu montres beaucoup de rigueur, beaucoup de volonté. Il y a beaucoup de travail d’autant que le sujet choisi est ardu. Tu dois poursuivre dans la voie choisie et tu dois être encouragée car c’est un beau travail. Je suis très impressionné !"

L'Assommoir, d'après Zola

C’est l’histoire d’une jeune femme, Gervaise, que la vie n’épargnera pas. L’assommoir raconte la descente irrémédiable aux enfers du personnage. Un fabuleux drame humain dont l’adaptation est réalisée par Charlotte Jarrix. Le pari étant de faire de ce conte naturaliste, un roman atemporel montrant que la condition de Gervaise peut refléter la condition de toute femme, à travers toute époque. Un roman de Zola mis en scène ?! Ca ne peut qu’être long et soporiphique. Eh bien non, puisque le projet a été de montrer toute l’intensité du roman en 1h30 de scène…

Les Misérables, d'après Hugo

Dans ce roman, un des plus emblématiques de la littérature française, Victor Hugo décrit la vie de misérables dans Paris et la France provinciale du xixe siècle et s'attache plus particulièrement aux pas du bagnard Jean Valjean qui n'est pas sans rappeler le condamné à mort du Dernier Jour d'un condamné ou Claude Gueux. C'est un roman historique, social et philosophique dans lequel on retrouve les idéaux du romantisme et ceux de Victor Hugo concernant la nature humaine. L'auteur lui-même accorde une grande importance à ce roman et écrit en mars 1862, à son éditeur Lacroix : « Ma conviction est que ce livre sera un des principaux sommets, sinon le principal, de mon œuvre».

Cette adaptation devrait célébrer les 10 ans de l'Ecole Intrusion, en 2016.

Les Liaisons Dangereuses, d'après Laclos

Ce fabuleux roman du mal a séduit de nombreux lecteurs au cours des siècles, dont la compagnie Intrusion.

La vengence des femmes est terrible, dit l’adage. La marquise de Merteuil a, jadis, été abandonnée par le comte de Gercourt. Elle demande à son ancien amant, Valmont, de séduire la gracieuse et pure Cécile Volanges que le comte doit épouser. Il sera ainsi la risée de Paris. Valmont, don juan toujours en chasse, poursuit un autre but aussi maléfique: il veut séduire, parce qu’il l’aime, une femme célèbre pour son esprit religieux, sa pudeur et sa chasteté, la présidente de Tourvel. Rien n’arrête les machinations diaboliques de la Merteuil et de Valmont. Le Mal règne en maître, invaincu et funeste.

 

 

La Peste, d'après Camus

L’histoire se déroule dans les années 1940. Il a pour théâtre Oran durant la période de l’Algérie française. Le roman raconte sous forme de chronique la vie quotidienne des habitants pendant une épidémie de peste qui frappe la ville et la coupe du monde extérieur. Quel que soit le sens allégorique de son roman, Camus s'est inspiré en premier lieu d'une petite épidémie de peste bubonique, survenue à Oran en 1945, succédant à une épidémie plus sérieuse qui avait eu lieu à Alger en 1944.

"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère."

― André Gide

© 2004 - 2019 par CieIntrusion. Tous droits réservés

Suivez nous :
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube